In\Out situ

Danse pour espaces libres

Mélusine de Maillé

Danseuse et chorégraphe

 

Formée dès l’enfance à la danse contemporaine au Conservatoire de Montpellier, Mélusine de Maillé s’initie ensuite à l’improvisation in-situ, notamment aux côtés du collectif Boustrophédon. En 2004, elle part au Québec dans le cadre d’un échange universitaire (licence, maîtrise), puis intègre l’École de danse contemporaine de Montréal (2006-2009).

 

À partir de 2009, elle crée une série de solos - Moi et mon aspirateur, Soif, Danse et mer, Le bal perdu, Regarde-moi je suis nu(e) - et son premier spectacle jeune public, Bidule et Bélusine

 

Parallèlement, elle co-crée une fondation artistique à visée sociale et pédagogique qu’elle dirige pendant dix ans. Ces années au Québec ont été foisonnantes alliant projets, formations et apprentissages sur le terrain.

Parallèlement, elle co-crée une fondation artistique à visée sociale et pédagogique qu’elle dirige pendant dix ans. Ces années au Québec ont été foisonnantes alliant projets, formations et apprentissages sur le terrain. Au Canada puis en France, elle transmet aux enfants et aux adultes, la création en danse, le contact-improvisation, la danse contemporaine et la création in-situ.

 

De retour en France en 2014,  elle intègre la Formation supĂ©rieure des arts dans l’espace public (la FAI-AR) dans laquelle elle approfondit  sa dĂ©marche de crĂ©ation dans l’espace public. Aujourd’hui, MĂ©lusine s’interroge sur l’articulation entre le dedans et le dehors, entre la matière sensible et son articulation avec les objets et l’environnement.

 

En 2017, elle crĂ©e Fil Ă” MĂŞle,  solo dansĂ© pour l’espace public. Elle danse Ă©galement pour diffĂ©rentes compagnies comme Le Cri de la Fourmi, DĂ©tournement d’elles, Aziz Boumedienne, Transbordeur et met en Ĺ“uvre des projets convoquant la crĂ©ation participative et collective, la notion de mĂ©moire et de rĂ©cit individuel.